John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Stratégies d'identification de gènes suppresseurs de tumeurs dans les leucémies aiguës lymphoblastiques Volume 4, numéro 2, Mars-Avril 1998

Auteurs

Alors que le rôle de nombreux oncogènes est maintenant bien établi dans la leucémogenèse, la participation de gènes suppresseurs de tumeurs n'a été que peu étudiée. Les données cytogénétiques témoignent pourtant de l'existence, dans les blastes leucémiques, de délétions chromosomiques récurrentes, altérations généralement liées à la perte de gènes suppresseurs de tumeurs. En plus de la cytogénétique, plusieurs techniques récemment décrites permettent maintenant d'analyser de façon globale le génome et pourraient conduire à l'identification de nouveaux gènes suppresseurs en comparant systématiquement les cellules cancéreuses aux cellules normales. Un premier type d'approche vise à dépister les délétions génomiques, puis à identifier le gène suppresseur à partir de sa localisation chromosomique. Ainsi, les premiers résultats d'allélotypage des leucémies aiguës ont ainsi permis l'identification de nouvelles zones délétionnelles, confirmant le rôle de gènes suppresseurs dans la leucémogenèse. De plus, de nouvelles techniques d'analyse des différences entre génome normal et génome des cellules tumorales ont été récemment développées, élargissant le champ d'investigation. La combinaison des différentes stratégies devrait permettre prochainement de mieux évaluer l'implication des gènes suppresseurs dans la leucémogenèse.