John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Rôle des intégrines et sélectines dans le développement et les régulations du système hématopoïétique Volume 7, numéro 2, Mars - Avril 2001

Auteurs
Peter MacCallum Cancer Institute, Stem Cell Biology Laboratory, Locked Bag 1, A'Beckett Street, Melbourne, VIC 8006, Australie.

Au cours du développement embryonnaire humain, les cellules souches hématopoïétiques primitives apparaissent dans l'aorte dorsale puis migrent vers le foie pour finalement résider dans la moelle osseuse chez l'adulte. Au sein des organes hématopoïétiques successifs, le stroma forme un microenvironnement spécifique produisant des cytokines contrôlant le développement, le renouvellement et l'homéostasie du système hématopoïétique. Les cellules souches hématopoïétiques sont en relation intime avec le stroma par l'intermédiaire d'interaction adhésives spécifiques entre d'une part des molécules d'adhérence cellulaire produites par ce stroma et d'autre part, des récepteurs d'adhérence présents à la surface des précurseurs hématopoïétiques. De récents travaux ont montré in vivo le rôle essentiel de deux super-familles de récepteurs d'adhérence cellulaire, les intégrines et les sialomucines, dans les contrôles de la migration et du développement des progéniteurs et cellules souches du système hématopoïétique. Le but de cette revue est de présenter et discuter la fonction des récepteurs d'adhérence cellulaire appartenant à ces deux super-familles.