John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Quid des implications physiopathologiques de l’expression de ZAP-70 dans les cellules lymphoïdes B ? Volume 12, numéro 4, Juillet-Août 2006

Auteurs
Laboratoire d’hématologie, hôpital Nord, 80000 Amiens, INSERM E351, Faculté de médecine, rue des Louvels, 80000 Amiens

ZAP-70, tyrosine kinase de la famille Syk, intervient dans la signalisation des lymphocytes T après stimulation du récepteur des cellules T. Cette kinase, longtemps connue pour n’être présente que dans les cellules T et NK et absente dans les cellules B périphériques, est depuis peu décrite dans une sous-population de patients atteints de leucémie lymphoïde chronique de mauvais pronostic, sans mutation des gènes des chaînes lourdes des immunoglobulines. ZAP-70 y apparaît fonctionnellement importante en participant à la signalisation cellulaire après stimulation du récepteur des cellules B. Le rôle de ZAP-70 est également important dans le développement B murin et quelques études récentes décrivent son expression dans des progéniteurs lymphoïdes B humains ainsi que dans des cellules B activées. L’expression de ZAP-70 dans les leucémies lymphoïdes chroniques est donc soit le résultat de l’expansion d’un type cellulaire activé, soit le reflet du stade de maturation dans lequel s’est produit l’événement transformant.