John Libbey Eurotext

Hématologie

Protéine cherche protéine : mode d'emploi Volume 3, numéro 6, Novembre-Décembre 1997

Illustrations

Ouvrir l'onglet

Les interactions protéine-protéine constituent des étapes essentielles des processus cellulaires tels que réplication, transcription, traduction, épissage, métabolisme intermédiaire, contrôle du cycle cellulaire, transduction du signal et sécrétion. Certaines de ces interactions sont évidentes quand les protéines purifiées sont des sous-unités de complexes multiprotéiques comme l'hémoglobine ou l'ARN polymérase ou des assemblages plus complexes comme le ribosome ou les particules du splicéosome. Mais un grand nombre d'interactions protéine-protéine dans la cellule sont transitoires. Ainsi des modifications post-traductionnelles impliquent l'interaction du substrat avec kinases, phosphatases, glycosyl transférases, protéases... Des interactions protéine-protéine participent aussi au recrutement des complexes transcriptionnels sur les promoteurs et activateurs de la transcription des gènes, au transport intracellulaire des protéines, à la formation des structures sub-cellulaires... La mise en évidence des complexes protéiques transitoires passe par l'identification des différents partenaires impliqués. Beaucoup des interactions protéine-protéine sont trop faibles pour permettre la purification directe des partenaires interagissant dans des extraits cellulaires. Aussi des méthodes physico-chimiques et génétiques ont-elles été développées pour identifier et caractériser les partenaires d'une association protéine-protéine en utilisant un membre du complexe protéique comme appât.