John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Modélisation de la dynamique de l’hématopoïèse normale et pathologique Volume 14, numéro 5, Septembre-Octobre 2008

Auteurs
ARC INRIA ModLMC, INRIA-Bordeaux, équipe-projet ANUBIS, Institut de Mathématiques de Bordeaux, Université Victor-Segalen, Bordeaux, Université de Lyon, Université Lyon 1, CNRS UMR 5208, Institut Camille Jordan, Villeurbanne, INRIA-Rocquencourt, équipe-projet BANG, Le Chesnay

Cet article présente différents modèles mathématiques décrivant l’évolution au cours du temps des populations de cellules hématopoïétiques. Il passe en revue, de manière non exhaustive, des modèles compartimentaux sans retard, des modèles à retard de type prolifération-quiescence, des modèles stochastiques dans le cas de tissus constitués de faibles nombres de cellules, et des modèles spatialisés de type équations aux dérivées partielles ou systèmes multi-agents. Quatre exemples sont développés pour illustrer ces approches : l’étude des aspects périodiques de l’hématopoïèse physiologique, l’étude de la leucémie myéloïde chronique qui fait intervenir toutes les lignées cellulaires, la modélisation spatiale qui décrit la compétition pour l’espace dans la moelle osseuse, et l’étude des rétrocontrôles et de l’autorenouvellement des progéniteurs pour l’érythropoïèse de stress. L’utilisation de certains de ces modèles pour décrire les traitements en onco-hématologie et leur optimisation théorique est aussi discutée à la fin de ce travail. Enfin, des perspectives de développements ultérieurs se trouvant à l’intersection d’autres disciplines (darwinisme cellulaire, biologie systémique) sont présentées.