John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Mécanismes d‘action pro‐hémostatique du facteur VIIa recombinant Volume 9, numéro 3, Mai 2003

Auteurs
Laboratoire de recherche sur la thrombose, EA 2049, Université Paul‐Sabatier, Toulouse, France. Centre régional de l‘hémophilie, hôpital Purpan, CHU de Toulouse, France.

Le facteur VIIa recombinant (rFVIIa) est utilisé pour contrôler le risque hémorragique des hémophiles A et B avec inhibiteurs. Son mode d‘action est original puisqu‘il ne compense pas directement un facteur déficitaire. L‘absence complète d‘activité des facteurs VIII ou IX empêche la mise en place des systèmes enzymatiques efficaces de génération du facteur X activé (FXa), qui est le facteur limitant du complexe d‘activation de la prothrombine. Il s‘ensuit un ralentissement de la vitesse de formation de la thrombine et une réduction de la quantité totale de thrombine formée au niveau de la brèche vasculaire. Les conséquences sont un retard de la formation du caillot, une activation plaquettaire incomplète et une protection insuffisante contre la lyse prématurée du caillot par la plasmine. Aux doses thérapeutiques usuelles, le rFVIIa circule dans le plasma à une concentration 100 fois supérieure à celle du FVIIa endogène. Par un mécanisme, d‘une part, dépendant du facteur tissulaire à la surface des cellules qui l‘expriment et, d‘autre part, indépendant de celui‐ci à la surface des plaquettes activées, le rFVIIa accroît la génération du FXa et donc de la thrombine. Cet effet est suffisant pour normaliser le temps de coagulation et assurer une activation plaquettaire complète, phénomènes survenant précocement dans la coagulation physiologique. Ces éléments expliquent l‘efficacité du traitement. Cependant, la vitesse maximale de génération de thrombine et la quantité totale d‘enzyme formée restent inférieures à la normale et le caillot est instable chez une proportion importante de sujets. À la lumière de cette analyse, le problème actuel de l‘utilisation du rFVIIa est examiné : identification a priori des patients ou des situations cliniques non contrôlés, bénéfice potentiel des fortes doses et\ou des associations thérapeutiques, risque thrombotique, surveillance biologique, nouvelles