JLE

Hématologie

MENU

Mécanismes cellulaires de la réponse immune anti-FVIII chez les patients hémophiles A Volume 16, numéro 5, septembre-octobre 2010

Auteurs
UMR 3145 SysDiag CNRS/Bio-Rad, Cap Delta/Parc Euromédecine, Montpellier, Institut pour la recherche en biothérapie, Saint-Eloi, Montpellier, Centre régional de traitement de l'hémophilie, Hôpital Universitaire Saint-Eloi, Montpellier

Le développement d'allo-anticorps (Acs) anti-facteur VIII (FVIII) est actuellement la complication majeure du traitement des patients atteints d'hémophilie A (HA). Elle survient chez 25 à 30 % des patients traités par FVIII substitutif. Améliorer la prévention et tenter d'éradiquer ou de neutraliser ces anticorps anti-FVIII sont des préoccupations constantes pour les cliniciens et les scientifiques. L'étude de la réponse cellulaire et humorale qui détermine l'apparition d'inhibiteurs est un outil indispensable à l'amélioration de la prédiction et du traitement des inhibiteurs. Différentes cellules sont impliquées dans la réponse spécifique anti-FVIII telles que les macrophages, les cellules dendritiques, les lymphocytes B (LB) ou les lymphocytes T (LT). Cette revue a pour but de synthétiser les connaissances actuelles des mécanismes cellulaires impliqués dans la réponse immune anti-FVIII chez les patients HA traités.