John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les tétraspanines Volume 6, numéro 4, Juillet - Août 2000

Auteur
Inserm U. 268, hôpital Paul-Brousse, 94807 Villejuif cedex, France.

Les tétraspanines sont des glycoprotéines de surface de 200 à 300 acides aminés, et se composent de quatre régions hydrophobes probablement transmembranaires. Alors que la fonction moléculaire n’est pas encore déterminée et qu’aucun ligand physiologique n’a pu être décrit pour ces molécules, elles sont impliquées dans une multitude d’interactions à la surface cellulaire, suggérant que leur fonction est en relation avec la formation de complexes multimoléculaires. Si beaucoup de tétraspanines comme CD9, CD63, CD81 ou CD151 ont été initialement découvertes sur des cellules hématopoïétiques, où elles pourraient jouer un rôle dans la signalisation, leur distribution et leur importance dépassent largement le cadre du système hématopoïétique. La relation inverse observée dans les tumeurs entre le niveau d’expression et le potentiel métastatique montre qu’elles pourraient jouer un rôle clé dans ce processus. Par ailleurs les expériences d’inactivation génique ont révélé l’implication du CD9 dans la fécondation alors que l’étude génétique des déficiences mentales liées au chromosome X laisse entrevoir une fonction possible de la tétraspanine Talla1 dans le système nerveux.