John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les substituts de globules rouges : nouvelles solutions pour de vieux problèmes Volume 4, numéro 4, Juillet-Août 1998

Auteur

On entend par substituts de globules rouges des solutions que l'on pourrait utiliser dans des cas d'urgence ou pendant une intervention chirurgicale, quand une expansion rapide du volume sanguin et un apport d'oxygène sont requis. Trois types de produits ont fait l'objet de recherches et de développements commerciaux : ce sont des solutions d'hémoglobine, des émulsions de perfluorocarbone et des hémoglobines encapsulées en liposomes. Aucun d'eux n'a actuellement reçu l'approbation d'un usage clinique, mais plusieurs produits sont à un stade avancé d'essais cliniques, et des autorisations d'emploi devraient être données dans un délai de 1 ou 2 ans. Hors du globule rouge, l'hémoglobine est sujette à dégradation et à la perte de l'hème ; elle diffuse rapidement dans l'espace plasmatique et capte le monoxyde d'azote de façon efficace. La limitation majeure rencontrée à l'emploi de ces produits acellulaires a été l'apparition d'une vasoconstriction, effet biologique qui entrave le transport d'oxygène désirable. Il s'avère donc nécessaire de comprendre l'effet physiologique de ces solutions et de le contrôler, pour que les produits à base d'hémoglobine remplissent la fonction que l'on attend d'eux. Une conséquence passionnante du développement de ces produits de substitution a été que l'on a mieux compris le mode d'apport de l'oxygène aux tissus dans la microcirculation et la distribution contrôlée du flux sanguin entre les différents organes. Ces perspectives devraient assurer le développement de produits de seconde génération mieux modélisés. On peut espérer, dans les années qui viennent, que l'utilisation clinique de substituts de globules rouges amplifiera cette expérience, et que médecins et scientifiques disposeront de produits présentant toute une gamme de propriétés variées.