John Libbey Eurotext

Hématologie

Les récepteurs Notch et leurs ligands : implications dans l‘hématopoïèse Volume 10, numéro 1, Janvier-Février 2004

  • Auteur(s) : Evelyne Lauret
  • Mots-clés : cellule souche, différenciation\autorenouvellement, différenciation T\B, Alagille, Cadasil
  • Page(s) : 41-6
  • Année de parution : 2004

Résumé : La signalisation par Notch joue un rôle clé dans le développement normal de nombreux tissus en régulant la différenciation, la survie, et\ou la prolifération, et chaque choix dépendant essentiellement du contexte cellulaire. Les récepteurs Notch et leurs ligands (Jagged et Delta) sont des protéines transmembranaires. La liaison du récepteur Notch avec son ligand exprimé sur la cellule voisine provoque des événements protéolytiques qui conduisent à la translocation du domaine intracellulaire de Notch vers le noyau. Ce domaine y interagit avec des facteurs de transcription comme CSL, activant la transcription de gènes de type hélice‐boucle‐hélice comme HES‐1. Ceux‐ci induisent à leur tour l‘expression de facteurs de transcription spécifiques de tissu qui vont réguler le destin de la cellule. Tout au long de la formation des cellules hématopoïétiques, la signalisation par Notch exerce un rôle majeur dans la survie, la prolifération, et\ou le choix de différenciation. Ainsi, au niveau de la cellule souche hématopoïétique, Notch favorise l‘autorenouvellement aux dépens de la différenciation, tandis qu‘il oriente la différenciation du précurseur lymphoïde vers la lignée T aux dépens de la lignée B. De rares pathologies sont associées à des mutations dans les gènes codant pour les protéines impliquées dans la voie de signalisation de Notch. Parmi les trois pathologies les plus connues, une seule affecte l‘hématopoïèse (une leucémie aiguë lymphoblastique), les autres étant d‘une part, une affection neurologique d‘apparition tardive (Cadasil) et d‘autre part, un défaut du développement embryonnaire (syndrome d‘Alagille). Ces trois pathologies sont associées à des mutations dans les gènes Notch1, Notch3 et Jagged1, respectivement. L‘ensemble de ces données illustre bien le rôle fondamental joué par Notch au cours du développement et plus particulièrement dans le maintien du système hématopoïétique.

Illustrations

Ouvrir l'onglet