John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les mécanismes de la sénescence cellulaire Volume 8, numéro 6, Novembre - Décembre 2002

Auteurs
Faculté de médecine Rockefeller, laboratoire de cytologie analytique (Inserm U. 453) et hôpital Édouard-Herriot, laboratoire d'hématologie, place d'Arsonval, 69003 Lyon, France.

Les cellules somatiques utilisent de nombreuses voies pour limiter leur potentiel prolifératif. Une de ces voies est la sénescence cellulaire. La principale cause de la sénescence des cellules somatiques humaines cultivées dans des conditions optimum est l'apparition de télomères très courts, suite à l'absence de télomérase. C'est la sénescence réplicative. D'autres types de sénescence sont indépendants des télomères et correspondent généralement à des stimuli qui ont le potentiel de causer ou de contribuer au développement d'un cancer. C'est le cas de la sénescence prématurée qui peut être induite par un endommagement de l'ADN, des modifications de la structure de la chromatine ou des signaux mitogéniques supraphysiologiques. Connaître les mécanismes responsables de ces différents types de sénescence devrait nous permettre de mieux comprendre le contrôle de la prolifération cellulaire et l'apparition des cancers.