John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les cellules souches mésenchymateuses (CSM) : données, controverses, perspectives Volume 10, numéro 6, Novembre-Décembre 2004

Auteurs
EFS Midi-Pyrénées, rue de Lisieux, 31300 Toulouse, EFS Centre-Atlantique, 2 bd Tonnellé, 37000 Tours, Laboratoire d’hématopoïèse de la Faculté de médecine, 2 bd Tonnellé, 37000 Tours

Les cellules souches mésenchymateuses (CSM) sont des cellules souches tissulaires multipotentielles donnant naissance aux tissus conjonctifs du squelette : os, cartilage, stroma médullaire à différenciation vasculaire musculaire lisse et adipocytes. De façon plus contestée, elles donneraient également naissance aux cellules musculaires sarcomériques (squelettiques et cardiaques) et aux cellules endothéliales, voire à des cellules d’origine non mésodermique, tels les hépatocytes ou les cellules neurales. L’application de l’ensemble des critères des cellules souches à l’étude des CSM montre que ces cellules constituent une catégorie singulière, différente, à bien des égards, des cellules souches classiques de l’hématopoïèse. Nous envisagerons ici les différenciations adipocytaire, ostéoblastique, chondrocytaire, cardiomyocytaire et neurale. Le caractère multipotent et le pouvoir immunomodulateur des CSM en font de bonnes candidates pour des utilisations en thérapie cellulaire à visée réparatrice et pour des interventions immunomodulatrices. Nous passerons en revue l’utilisation des CSM dans le cadre des hémopathies et des pathologies osseuses.