John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les cardioprotecteurs en hématologie Volume 7, numéro 6, Novembre - Décembre 2001

Auteurs
Service d'hématologie, institut Gustave-Roussy, 94, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif, France.

La toxicité cardiaque des anthracyclines est un problème connu depuis le début de leur utilisation en clinique. Le suivi à long terme des patients traités par ces agents anticancéreux a montré, en particulier chez les enfants, que cette toxicité pouvait apparaître tardivement et à des doses cumulées d'anthracyclines plus faibles que celles classiquement rapportées comme étant toxiques. Ces données rendent particulièrement intéressantes les molécules cardioprotectrices en cours de développement. Probablement faute d'essais thérapeutiques, il n'y a pas actuellement d'indication reconnue de leur utilisation dans les hémopathies. Le développement plus avancé de ces médicaments en oncologie, en particulier du dexrazoxane, permet déjà d'avoir des éléments d'évaluation concernant l'utilisation de ces médicaments chez l'homme. Des études sur les cardioprotecteurs sont actuellements en cours en hématologie, en particulier en pédiatrie, dont les résultats permettront de mieux préciser leurs indications.