John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les bases moléculaires de l'hémophilie A : possibilités actuelles du diagnostic et du conseil génétique Volume 2, numéro 1, Janvier - Février 1996

Auteurs
Laboratoire de génétique moléculaire, service de biochimie, hôpital Henri-Mondor, 94010 Créteil Cedex.

L'hémophilie A est une affectionhémorragique héréditaire transmise selon un moderécessif lié au chromosome X, due au déficit enfacteur VIII de la coagulation, et qui touche un garçonnouveau-né sur cinq mille. Le gène impliqué,situé en Xq28, couvre 186 kb d'ADN et comprend 26 exons. Lapathologie moléculaire est trèshétérogène. Si les mutations ponctuelles dugène expliquent la majorité des formesmodérées, elles ne sont retrouvées que dans 45 %des formes sévères de la maladie et seuls 5 % decelles-ci sont dus à des délétions. Les autrescas ont été récemment élucidés parla découverte d'une micro-inversion d'un segmenttélomérique du chromosome X interrompant le gèneFVIII. Cette inversion résulte de la recombinaisonentre une région de l'intron 22 et une séquenceextragénique télomérique parfaitement homologue.La stratégie de diagnostic moléculaire, jusqu'alorsessentiellement fondée sur des analyses de liaison, se trouveainsi renouvelée par la détection directe de ceremaniement chez les hémophiles et les femmes potentiellementconductrices, ce qui facilite le conseil génétique, enparticulier dans les cas sporadiques. Plus de 90 % des cas sontmaintenant résolus par cette recherche directe etl'étude conjointe des marqueursintragéniques.