John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

L’érythropoïèse tardive : une mort avortée ? Volume 13, numéro 6, Novembre-Décembre 2007

Auteurs
Université Paris V, CNRS UMR 8147 et Département d’hématologie, Faculté de Médecine et Université René Descartes Paris V, Hôpital Necker, 75743 Cedex 15, Service d’histologie-cytologie (FNRS-CRCE), Université de Liège, Belgique, Département d’hématologie, Institut Cochin, Paris

La survie et la prolifération des progéniteurs et précurseurs érythroïdes se trouvent sous le contrôle de l’érythropoïétine (Epo), qui est le principal régulateur de l’érythropoïèse. La différenciation érythroïde s’effectue sous la dépendance du facteur de transcription GATA-1 qui active l’expression des gènes de différenciation et de survie. La production des globules rouges est finement régulée par l’inhibition ou au contraire par l’induction de l’apoptose des progéniteurs et des précurseurs érythroïdes. La baisse du taux d’Epo circulante ou l’induction de la voie Fas aboutissent à l’activation de la caspase-3 qui entraîne la protéolyse de GATA-1, l’arrêt de maturation et l’apoptose des érythroblastes immatures. Nous avons montré qu’une activation transitoire de la caspase-3 par la voie mitochondriale est indispensable à la maturation érythroïde. Dans ce contexte, la protéine chaperonne hsp70 joue un rôle majeur en protégeant GATA-1 du clivage par la caspase-3. La différenciation terminale est caractérisée par une réduction progressive du volume cellulaire et du noyau associée à une condensation de la chromatine. Ces changements morphologiques présentent certaines similitudes avec ceux observés dans les cellules en cours d’apoptose. L’énucléation s’effectue ensuite au sein d’îlots érythroblastiques constitués d’un macrophage central étroitement associé par des molécules d’adhérence à des érythroblastes en cours de maturation. La membrane de l’érythroblaste perd progressivement son affinité pour le macrophage alors que le noyau reste fixé, ce qui permet l’énucléation et la phagocytose du noyau par le macrophage. Les réticulocytes ainsi formés vont compléter leur maturation en perdant leurs organelles et en remodelant leur membrane. Nos études suggèrent que le devenir des précurseurs érythroïdes (apoptose versus différenciation) est déterminé par le choix des cibles clivées par les caspases. Si la fonction du clivage de certaines protéines telles que la lamine B ou acinus est bien connue, l’identité et la fonction des autres cibles clivées par les caspases au cours de la maturation terminale restent à déterminer.