John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Le traitement de l'hémophilie : des dérivés du plasma à la thérapie génique Volume 2, numéro 1, Janvier - Février 1996

Auteur
Centre régional de traitement de l'hémophilie, hôpital Edouard-Herriot, laboratoire d'hémobiologie, Institut Pasteur, INSERM U 331, Lyon, France.

Les saignements chroniques excessifs et plus spécifiquement l'hémophilie ont été réellement consacrés comme entitémédicale au début du XIXe siècle. Unedizaine d'années plus tard, la première transfusionsanguine directe chez un garçon atteint de cette affection procurait un résultat clinique favorable. Aprèsl'utilisation thérapeutique difficile et hasardeuse du sang total, les transfusions de plasma furent employées àpartir de la deuxième moitié du XXe siècle pour traiter les accidents hémorragiques deshémophiles. Les cryoprécipités plasmatiques,puis les concentrés dont la richesse en facteur de coagulation spécifique s'est améliorée avec lesprogrès technologiques, ont considérablement changé l'approche de cette maladie à partir desannées 70. L'hémophilie est devenue une affection quel'on pouvait traiter à domicile avec des produits de mieux enmieux tolérés. Ceux-ci étaient toutefois issusd'un système de collecte de sang insuffisamment maîtrisé, et de larges pools de plasma étaientconstitués à partir de plusieurs milliers de donneurs.Les transmissions virales des virus des hépatites et du sidapar les produits dérivés du sang en furent laconséquence. L'industrie du fractionnement développadonc des méthodes de fabrication mieuxcontrôlées, comportant une ou plusieurs étapesspécifiques d'inactivation virale et aboutissant à desproduits de plus en plus sûrs et de plus en plus purs.Récemment, les techniques de géniegénétique ont permis de fabriquer industriellement desfacteurs VIII et IX en introduisant la partie codante du gènedans des cellules de mammifère. Les essais cliniques entreprisavec les facteurs VIII recombinants en ont démontrél'efficacité et la sécurité au moins àcourt terme. Enfin, les résultats obtenus sur des culturescellulaires in vitro et chez l'animal ouvrent la voie d'unepossible approche de thérapie génique somatique dansles prochaines années. Sous l'angle thérapeutique, l'hémophilie est donc uneaffection remarquable. En une quarantaine d'années, letraitement de cette maladie hémorragique chronique estpassé de la transfusion de sang total à l'utilisationde molécules recombinantes, transformant complètementla prise en charge de ces malades et posant par là mêmeles premiers jalons d'une perspective de thérapiegénique.