John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Le risque de transmission du virus de l'hépatite C par les immunoglobulines intraveineuses Volume 2, numéro 2, Mars - Avril 1996

Auteurs
Institut National de la Transfusion Sanguine, Paris.

Des cas de contamination par le virus de l'hépatite C, au décours d'injection par des immunoglobulines intraveineuses, ont été documentés ces dernières années. Certaines immunoglobulines ont été particulièrement mises en cause (Gammagard®). En France, plusieurs études épidémiologiques ont confirmé la possibilité de transmission du virus par ce type de produit sanguin stable. Toutefois, les procédés d'inactivation virale appliqués actuellement lors de l'élaboration des immunoglobulines rendent désormais le produit indemne de tout risque viral, tout au moins pour les virus enveloppés comme ceux des hépatites.