John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Le « piège à gène » : une nouvelle méthode de clonage de gènes induits par les facteurs de croissance hématopoïétiques Volume 2, numéro 5, Septembre - Octobre 1996

Auteurs
Laboratoire d'hématopoïèse moléculaire et fonctionnelle, U.119 INSERM, 27, boulevard Leï-Roure, 13009 Marseille, France.

Le clonage de gènes impliqués dans la régulation des systèmes de prolifération, de différenciation, de maturation ou d'activation cellulaires représente un pôle majeur dans la compréhention de l'hématopoïèse. Cette approche de génétique moléculaire, suivie par une analyse fonctionnelle, devrait rendre compte de l'existence de gènes clés dans le renouvellement des cellules souches, dans l'engagement de la différenciation des progéniteurs hématopoïétiques ou dans l'expansion de certains lignages particuliers. Dans cette revue, nous décrivons une technique alternative au clonage de gènes spécifiquement induits par des facteurs de croissance hématopoïétiques: le «gene trap». Cette technologie, utilisée depuis longtemps pour d'autres systèmes biologiques, a récemment témoigné de son efficacité dans le clonage de gènes à fonction discrète intervenant dans le développement embryonnaire de mammifères. Les premiers résultats suggèrent qu'une catégorie de gènes exprimés de façon discrète pourrait jouer un rôle essentiel non encore envisagé en hématopoïèse.