John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Le PFA 100TM remplacera-t-il le temps de saignement ? Volume 6, numéro 1, Janvier-Février 2000

Auteurs
  • Page(s) : 93-102
  • Année de parution : 2000

L'hémostase dite primaire est encore aujourd'hui peu explorée en pratique clinique. Les examens biologiques courants se limitent à la réalisation de la numération plaquettaire et à la mesure du temps de saignement. Il est largement admis que les techniques disponibles de mesure du temps de saignement ne sont pas équivalentes entre elles [1]. La méthode d'Ivy (incision) est la plus standardisée, mais elle reste peu reproductible et dépendante de l'opérateur. Elle échappe, par nature, à tout contrôle de qualité. Sa sensibilité à la maladie de Willebrand ou aux agents interférant avec les fonctions plaquettaires, comme l'aspirine, est médiocre [2]. Ainsi, le temps de saignement a progressivement disparu des évaluations préopératoires au profit d'un interrogatoire mieux codifié, traquant la prise de médicaments susceptibles d'interférer avec la fonction plaquettaire. Toutefois, les indications de plus en plus larges de l'anesthésie loco-régionale ont insufflé un renouveau d'intérêt envers l'exploration de l'hémostase primaire.