John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Le dialogue neutrophiles-plaquettes Volume 4, numéro 6, Novembre - Décembre 1998

Auteurs

Les plaquettes sanguines et les polynucléaires neutrophiles ont une forte propension à interagir physiquement et métaboliquement, ces interactions conduisant à une modulation notable de leurs fonctions. Des inhibitions, et plus fréquemment des activations des plaquettes par les neutrophiles et vice versa, ont été décrites in vitro. Ces interactions neutrophiles-plaquettes résident dans la propriété de ces deux types cellulaires à adhérer fermement l’un à l’autre au travers d’une participation de récepteurs membranaires et de leurs contre-récepteurs, et de sécréter des molécules solubles susceptibles d’être des ligands de récepteurs de surface ou encore des substrats d’enzymes intracellulaires présents au niveau de l’autre type cellulaire. Des observations faites in vivo suggèrent que ces coopérations cellulaires pourraient jouer un rôle dans divers états pathologiques.