John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

La transfusion chez la personne âgée Volume 18, numéro 4, Juillet-Août 2012

Auteur
Établissement français du sang Auvergne-Loire, 42023 Saint-Étienne ; université de Lyon, faculté de médecine, EA-3064, 42023 Saint-Étienne

En France comme dans le reste du monde occidental, on assiste à un vieillissement conséquent de la population, et ipso facto – sur le plan de la santé – à un accroissement de la pathologie de la personne âgée. Les personnes âgées présentent fréquemment des anémies, en général normochromes normocytaires, d’étiologies diverses et en général complexes, comprenant des causes iatrogènes. Elles sont par ailleurs fréquemment victimes de chutes avec fractures ostéoarticulaires imposant des interventions chirurgicales pouvant être hémorragiques et – fait aggravant –, elles ont souvent aussi des traitements par anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires dont la justification n’a pas été réévaluée et qui sont des facteurs d’aggravation hémorragiques. La personne âgée est donc candidate à des transfusions érythrocytaires, et c’est en grande partie cette population qui rend compte de l’accroissement du nombre de concentrés globulaires délivrés chaque année, en moyenne de 2,5 à 3 %, avec sa conséquence majeure, qui est une pression forte sur la collecte de sang. L’anémie de la personne âgée est souvent mal tolérée ou ne peut être acceptée dans un contexte d’insuffisance cardiaque et coronaire, ce qui justifie l’indication, de même que l’importance, dans un grand nombre de cas, de préserver la cognition et l’oxygénation tissulaire et cérébrale. L’acte transfusionnel diffère essentiellement, chez la personne âgée, par les précautions supplémentaires sur le plan des vigilances, de la compréhension de l’information en vue d’obtenir un consentement éclairé, de l’environnement pour la réalisation de l’acte en centre de soins, et pour les complications de surcharge. Il est important de connaître les particularités de cette transfusion – essentiellement érythrocytaire – compte tenu de l’importance croissante de prises en charge année après année.