John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Introduction à la bio-informatique structurale ; applications à deux cofacteurs de la coagulation, le facteur V et le facteur VIII Volume 7, numéro 4, Juillet - Août 2001

Auteurs
Unité Inserm U. 428, Risque thrombotique et mécanismes de l'hémostase, 4, avenue de l'Observatoire, Université Paris V, 75270 Paris cedex 06.

Les méthodes bio-informatiques permettent de prédire la structure tridimensionnelle (3 D) des protéines, certaines fonctions moléculaires et facilitent la conception de nouveaux médicaments. Ces outils informatiques s'utilisent aussi pour étudier l'ADN/ARN, les polysaccharides, les phospholipides et autres molécules. De surcroît, ce type d'approche théorique assiste tout design expérimental visant à élucider les relations structure-activité et contribue aussi à l'examen critique des résultats. La coagulation sanguine implique la formation de nombreux complexes macromoléculaires. Ces réactions successives reposent essentiellement sur des interactions de type protéine/protéine et protéine/membrane dont la nature au niveau atomique échappe encore à notre compréhension. Cet article aborde les principales méthodes bio-informatiques utilisées pour la prédiction structurale et fonctionnelle des protéines. Différents exemples d'applications au système de la coagulation sont présentés et concernent plus particulièrement le facteur V et le facteur VIII.