John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Inhibition de l'apoptose : une des fonctions de la kinase Akt/PKB Volume 4, numéro 2, Mars-Avril 1998

Auteurs

La kinase Akt a été initialement identifiée comme étant l'homologue cellulaire normal de l'oncogène v-akt transduit dans un rétrovirus murin. Cette sérine/thréonine kinase de 59 kDa est activée dans un grand nombre de types cellulaires par des facteurs de croissance et des cytokines. En plus de son domaine catalytique, Akt possède un domaine d'homologie à la pleckstrine (domaine PH). L'activation de la kinase Akt résulte de la fixation de son domaine PH à des phospholipides générés après activation de certains récepteurs membranaires, et d'une double phosphorylation sur résidus sérine et thréonine par d'autres kinases cellulaires. Les cibles d'Akt sont encore peu connues. Akt phosphoryle la protéine GSK3 impliquée dans la synthèse de glycogène et l'activation de la beta caténine et, vraisemblablement de façon indirecte, active la p70S6 kinase qui régule la synthèse protéique. Des résultats très récents montrent qu'une cible directe d'Akt est la protéine Bad. Or on savait déjà que Bad phosphorylée est séquestrée par les protéines de la famille 14-3-3 et ne forme plus de complexe avec Bcl-XL. Ces résultats suggèrent donc qu'Akt joue un rôle majeur dans l'inhibition de l'apoptose en réponse à des facteurs de croissance.