John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Fonction hématopoïétique du placenta Volume 12, numéro 4, Juillet-Août 2006

Auteurs
Laboratoire d’embryologie cellulaire et moléculaire du CNRS et du Collège de France, Nogent-sur-Marne, adresse actuelle : CNRS, UPR 2197, Bâtiment 32-33, avenue de la Terrasse, 91498 Gif-sur-Yvette, Institut Cochin, département d’hématologie, INSERM U567, CNRS UMR 8104, Université Paris Descartes, Faculté de Médecine René Descartes, UM3, 123, boulevard de Port-Royal 75014 Paris

Pendant l’ontogenèse, la production des cellules sanguines est assurée successivement par plusieurs organes. Chez les mammifères, le foie fœtal joue un rôle majeur, étant le siège de la multiplication de cellules souches hématopoïétiques (CSH) et de la différenciation de toutes les lignées sanguines à l’exception des lymphocytes T. Cependant le foie ne produit pas de CSH. Ces dernières, qui le colonisent, sont considérées comme originaires de la région périaortique. Un autre organe clé, dont le rôle était méconnu jusqu’à présent, est le placenta, dans lequel l’hématopoïèse, également très active, est caractérisée par une richesse particulière en CSH et en progéniteurs très immatures. Il était important de savoir si cette hématopoïèse se fait aux dépens de CSH intrinsèques ou si le placenta doit, comme le foie, être colonisé. Nos recherches les plus récentes démontrent que des progéniteurs clonogéniques in vitro sont présents, avant vascularisation, dans l’allantoïde qui fusionne ensuite à la plaque chorionique pour constituer le placenta. Pour savoir si ce nouveau site a un rôle important dans la mise en place du système hématopoïétique définitif, il reste à établir si, avant toute colonisation, des cellules de l’allantoïde sont capables de restaurer à long terme des souris adultes irradiées, c’est-à-dire à montrer si de vraies CSH sont produites dans cette annexe.