John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Étude Ontime : rigosertib versus traitement de support optimal chez les patients atteints de syndromes myélodysplasiques de haut risque et réfractaires aux agents hypométhylants Volume 22, numéro 3, Mai-Juin 2016

Auteurs

Les patients présentant un syndrome myélodysplasique (SMD) de haut risque (selon la classification IPSS-R), réfractaire (primaire ou secondaire) aux agents hypométhylants (HMA) azacitidine et décitabine, ont une médiane de survie d’environ quatre à six mois [1]. Concernant les patients non éligibles à une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, il n’existe à l’heure actuelle aucune [...]