John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Drépanocytose et adhérence cellulaire Volume 4, numéro 3, Mai-Juin 1998

Auteurs

Le schéma physiopathologique classique de la drépanocytose, centré sur la polymérisation de l'hémoglobine S désoxygénée et la falciformation des globules rouges, s'avère insuffisant si l'on tient compte du temps de latence à la polymérisation qui, dans les conditions physiologiques, est supérieur au temps de passage dans la microcirculation. L'adhérence des GR drépanocytaires à l'endothélium, évoquée dès le début des années 80, est susceptible de provoquer un ralentissement circulatoire et de précipiter ainsi falciformation et vaso-occlusion. Cependant, ce n'est que récemment, grâce à l'identification des partenaires protéiques impliqués tant sur le globule rouge que sur la cellule endothéliale, que cette hypothèse initialement controversée a gagné son crédit. Le phénomène semble essentiellement le fait de cellules jeunes, réticulocytes immatures, exprimant des molécules pro-adhésives telles que l'intégrine VLA-4 (alpha4beta1) et la glycoprotéine CD36 ; les cellules vieillies, peu déformables, trappées dans une seconde étape, en assureraient la propagation. Les partenaires à la surface endothéliale sont CD36 et, après activation par des cytokines pro-inflammatoires, la protéine VCAM-1. L'interaction VLA-4/VCAM-1 est directe, celle couplant deux molécules de CD36 fait intervenir un pontage par la thrombospondine plasmatique. D'autres interactions de faible affinité ont été rapportées, dont le rôle n'est probablement pas négligeable, faisant en particulier intervenir le facteur von Willebrand (vWF). Des mécanismes différents semblent prédominer selon les circonstances et selon le territoire vasculaire. CD36 n'est présent que sur les cellules endothéliales de la microcirculation ; VCAM-1 n'est exprimé que sur un endothélium activé ; l'effet du vWF n'est observé que dans les gros vaisseaux. Les systèmes de la coagulation et de l'hémostase primaire ne sont pas innocents, de même en fait que tous les éléments figurés du sang. Même si de nombreuses inconnues persistent, ces données ont le mérite de montrer la drépanocytose sous un angle différent, permettant de mieux appréhender le rôle de pathologies intercurrentes. De nouvelles voies d'investigations clinico-biologiques sont ouvertes, avec comme retombées potentielles de nouveaux abords thérapeutiques.