John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Contrôle sélectif de l'expression des gènes par des oligonucléotides. Stratégies antisens et triple-hélice Volume 3, numéro 5, Septembre-Octobre 1997

Auteurs

L'utilisation d'oligonucléotides synthétiques permet de développer de nouvelles approches thérapeutiques pour contrôler l'expression de gènes spécifiques. Lorsqu'ils sont dirigés contre un ARN messager, les oligonucléotides inhibent la traduction, c'est la stratégie « antisens ». Mais leurs cibles peuvent aussi être des séquences spécifiques de la double hélice d'ADN, ils se fixent alors en formant une triple-hélice locale et inhibent la transcription, c'est la stratégie « triple-hélice » ou « antigène ». Ces deux stratégies peuvent être appliquées à l'inhibition sélective d'oncogènes dans les cellules tumorales. De nombreuses recherches portent sur le développement d'oligonucléotides chimiquement modifiés résistant à la dégradation par les nucléases, de transporteurs ou de vecteurs efficaces des oligonucléotides qui permettront de cibler un type cellulaire et/ou un compartiment intracellulaire. L'efficacité des oligonucléotides triple-hélice et antisens a été démontrée sur des cellules en culture et, dans le cas des antisens, sur des modèles animaux de tumeurs. Des essais cliniques sont en cours avec des oligonucléotides antisens dirigés contre différentes cibles (CMV, HIV, ICAM-1, PKCalpha, c-raf kinase, myc).