John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Comment optimiser l’évaluation de la réponse thérapeutique chez les patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B en première ligne Volume 27, supplément 1, Mars 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteur
Département d’hématologie clinique, Inserm U1245, centre Henri Becquerel, Rouen
* Tirés à part

Optimiser l’évaluation de la réponse thérapeutique constitue un enjeu majeur dans la prise en charge des lymphomes diffus à grandes cellules B. La mesure de l’ADN tumoral plasmatique circulant (ctDNA) et la réponse métabolique par tomographie par émission de positrons en constituent les deux piliers. Ces techniques non invasives, évaluant la maladie résiduelle (MRD) moléculaire et métabolique peuvent être combinées et répétées à des temps clés des phases thérapeutiques, principalement après deux et quatre cycles d’immunochimiothérapie, lors de la première ligne de traitement. Un modèle pronostique adaptatif combinant d’une part les caractéristiques de base (international prognostic index) et d’autre part le statut MRD (métabolique et moléculaire) semble pertinent. Il nécessite toutefois une standardisation des critères de réponse et de valider son utilité dans le cadre d’essais de phase III.