John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Cellules souches hématopoïétiques intraembryonnaires chez la souris : encore plus tôt Volume 3, numéro 5, Septembre-Octobre 1997

Auteurs

Dans une mise au point antérieure [1], nous exposions comment nous avions pu détecter chez la souris, grâce à une méthode de culture cellulaire en plusieurs étapes, l'apparition de progéniteurs hématopoïétiques dans la région paraaortique de l'embryon proprement dit. Comme des progéniteurs dotés de capacités identiques apparaissaient en parallèle dans le sac vitellin, il était impossible d'attribuer leur origine primordiale à un de ces compartiments. Nous avons pu reculer la date du développement à laquelle ces progéniteurs peuvent être obtenus à partir soit de cette région embryonnaire, soit du sac vitellin : il a fallu pour cela introduire une phase de culture organotypique avant la phase de culture cellulaire. Ces régions, isolées aux stades de 0 à 10paires de somites (7,5-8,5 jours post-coïtum), avant l'établissement de la circulation sanguine, produisent alors toutes deux des progéniteurs qui apparaissent donc simultanément dans le mésoderme splanchnopleural intraembryonnaire caudal et dans le mésoderme du sac vitellin. Mais le potentiel hématopoïétique de ces deux régions est différent : seul l'embryon produit des progéniteurs lymphoïdes et des progéniteurs myéloïdes ; le sac vitellin ne produit que ces derniers.