John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

CD44 et hématopoïèse Volume 4, numéro 5, Septembre-Octobre 1998

Auteurs

La molécule CD44 est une glycoprotéine transmembranaire présentant de multiples isoformes : une isoforme standard (CD44s) et de nombreuses isoformes variantes (CD44v), générées par l'épissage alternatif d'exons variants. L'isoforme standard est exprimée par la majorité des cellules hématopoïétiques, et elle est particulièrement abondante sur les progéniteurs hématopoïétiques CD34+, les monocytes et les lymphocytes activés. Le CD44 joue un rôle clé dans les phases initiales de l'hématopoïèse, car des anticorps monoclonaux anti-CD44 inhibent totalement l'hématopoïèse à long terme, sur stroma pré-établi. Le CD44, et plus particulièrement l'isoforme CD44-6v joue aussi un rôle majeur dans la fonction lymphocytaire. Principal récepteur cellulaire de l'acide hyaluronique, le CD44 exprimé sur les progéniteurs hématopoïétiques n'a cependant que peu d'affinité constitutive pour ce glycosaminoglycanne du stroma hématopoïétique. Mais des cytokines (stem cell factor, interleukine 3, granulo-monocytic-colony stimulating factor) stimulant la prolifération des progéniteurs hématopoïétiques, activent rapidement l'affinité du CD44 pour l'acide hyaluronique, par un mécanisme de type inside-outside encore à élucider. Cette régulation fonctionnelle du CD44, qui est à rapprocher de celle des deux intégrines VLA-4 et VLA-5, également exprimées sur les progéniteurs hématopoïétiques, illustre une nouvelle fonction des cytokines qui est la régulation des interactions adhésives entre les progéniteurs hématopoïétiques et le stroma de la moelle osseuse. Un nombre significatif d'hémopathies malignes humaines expriment fortement des isoformes variantes du CD44, peu exprimées dans les cellules hématopoïétiques normales. Ainsi, l'expression d'isoformes variantes est augmentée dans les lymphomes non hodgkiniens (CD44-6v) et dans les leucémies aiguës myéloblastiques (CD44-6v), le myélome (CD44-9v) et la leucémie myéloïde chronique (CD44-10v). De plus, l'existence d'une corrélation entre cette expression et une évolution clinique défavorable dans les LNH, les LAM, et le myélome, suggère que certaines de ces isoformes variantes pourraient non seulement être de nouveaux facteurs pronostiques, mais aussi jouer un rôle important dans ces hémopathies malignes.