John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Pathologie des petites artères cérébrales mise en évidence par l’IRM : un marqueur du vieillissement ? Volume 9, numéro 4, Décembre 2011

Auteurs
Service de neuroradiologie, CHRU de Tours, UMR Inserm U 930, Tours, Université François Rabelais, Tours, Service de médecine interne gériatrique et CMRR Centre, CHRU de Tours

L’imagerie par résonance magnétique cérébrale met très fréquemment en évidence des anomalies de signal de la substance blanche et du cortex chez les sujets âgés. Ces anomalies sont rapportées à une pathologie dégénérative des petits vaisseaux qui peut se révéler sous une forme ischémique (leucoaraïose, lacunes et foyers ischémiques) ou sur un versant hémorragique (microsaignements et hématomes). Ces lésions, qui font partie du processus de vieillissement, sont aggravées par des facteurs de risque vasculaire. Elles augmentent le risque de survenue et la sévérité des accidents vasculaires cérébraux (AVC), ischémiques ou hémorragiques. Associées également à la présence de troubles cognitifs et/ou affectifs, ces lésions ont un impact sur la survenue et le cours évolutif des syndromes démentiels qui reste toutefois à préciser. Les conséquences visibles en IRM de cette microangiopathie ne représentent probablement que la traduction focale d’une maladie cérébrovasculaire généralisée au sein du parenchyme cérébral.