John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

Conciliation médicamenteuse : un outil de lutte contre le risque iatrogène en gériatrie Volume 15, numéro 1, Mars 2017

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
1 Process Pharmacie Clinique, CHU de Nantes, Nantes, France
2 Service de soins de suite gériatrique et réadaptation, CHU de Nantes, Nantes, France
3 Pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, CHU de Nantes, Nantes, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : gériatrie, pharmacien, clinicien, erreur médicamenteuse, sujet âgé, bilan comparatif des traitements
  • DOI : 10.1684/pnv.2016.0642
  • Page(s) : 19-24
  • Année de parution : 2017

Chez la personne âgée, l’iatrogénie médicamenteuse représente jusqu’à 20 % des hospitalisations en urgence des plus de 75 ans et 25 % des admissions des plus de 85 ans. Les erreurs médicamenteuses surviennent principalement aux étapes de transition du parcours de soins du patient. Face à cette problématique, l’équipe pharmaceutique du Centre hospitalier universitaire de Nantes et l’équipe médicale du Service de soins de suite et réadaptation gériatrique ont initié une démarche de conciliation pour tous les patients hospitalisés dans ce service. L’objectif de cet article est de présenter les différentes activités de pharmacie clinique dans le service de SSR et notamment celle de conciliation mise en place dès 2011 dans cette unité de soins. L’évolution de l’activité est suivie depuis mars 2014 par une grille d’indicateurs. En 2015, près de 90 % des patients ont été conciliés à l’admission dans le service de soins et à la sortie. La collaboration médico-pharmaceutique ville-hôpital par la justification des modifications de traitement, l’optimisation de la prise en charge thérapeutique des patients et le partage d’informations entre professionnels de santé participent à la sécurisation des points de transition rencontrés lors du parcours de soins du patient.