John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

L’efficacité de l’évaluation d’impact sur la santé : réflexions à partir du cas de l’aéroport de Genève Volume 17, numéro 5, Septembre-Octobre 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
Institut de santé globale
Université de Genève
9, chemin des Mines
1202 Genève
Suisse
* Tirés à part
  • Mots-clés : évaluation des impacts sur la santé, évaluation prospective, efficacité de l’évaluation
  • DOI : 10.1684/ers.2018.1220
  • Page(s) : 467-80
  • Année de parution : 2018

L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) du plan de développement de l’aéroport international de Genève (GA) était une revendication de l’Association transfrontalière des communes riveraines de l’aéroport (ATCR), à laquelle le gouvernement genevois a finalement concédé au début de l’été 2015. Après un appel d’offres international, un consortium d’experts, coordonné par l’Institut de santé globale de l’université de Genève et réunissant des institutions de recherche universitaires, des bureaux privés et le milieu associatif, a réalisé cette EIS d’octobre 2015 à octobre 2016. Son objectif était d’établir un chiffrage des effets actuels (état de référence 2014) et futurs (scénario 2030) de l’activité aéroportuaire. Un groupe composé de hauts fonctionnaires de l’administration cantonale, issus des domaines concernés (environnement, santé, aménagement du territoire, économie), et des représentants des communes riveraines de GA a accompagné cette EIS en validant la démarche, la méthodologie et les autres choix stratégiques.

Les résultats ont montré un impact sanitaire plus important en termes de pollution de l’air que de bruit à l’horizon 2030, ainsi que, pour ce dernier, une évolution favorable pour la situation diurne et défavorable pour la situation nocturne. En matière de qualité de vie, une enquête téléphonique réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 750 personnes adultes résidant dans la zone d’étude a corroboré des tendances similaires à celles mises en évidence par l’analyse quantitative du risque sanitaire. La contribution très positive du GA en matière économique, d’emplois et les conséquences que cela implique pour la santé ont été également explicitées.

L’efficacité de la démarche EIS selon le cadre conceptuel proposé par Harris-Roxas & Harris en 2013 a été analysée. Il ressort que cette EIS, réalisée dans un contexte potentiellement très conflictuel, a satisfait aux principaux critères de l’efficacité du processus. Elle a aussi été efficace en matière d’atteinte des effets proximaux, tandis qu’il est trop tôt pour se prononcer sur les effets distaux, même si des indices encourageants ont été relevés.