John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

Évaluation des risques environnementaux et sanitaires liés aux résidus de médicaments dans les eaux : préalable fondamental pour guider les décisions de gestion Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Équipe contaminants émergents, UMR 5569 « hydrosciences de Montpellier »
Université de montpellier
Faculté de pharmacie
15, avenue Ch.-Flahault
34093 Montpellier cedex 05
France
2 Groupe santé-environnement, UMR 8079
Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay
Faculté de pharmacie
CNRS, AgroParisTech
5, rue Jean-Baptiste-Clément
92290 Châtenay-Malabry
France
* Tirés à part
  • Mots-clés : eau, évaluation des risques, environnement, santé, résidus de médicaments
  • DOI : 10.1684/ers.2017.1101

Il existe une grande diversité de molécules à usage thérapeutique humain et vétérinaire dont les résidus, métabolites et produits de dégradation sont détectés dans les eaux. Leur mélange avec d’autres polluants et la diversité de leurs effets biologiques rendent complexe l’évaluation des risques pour l’environnement et la santé publique. La procédure d’autorisation de mise sur le marché d’un nouveau médicament intègre une évaluation de ses risques environnementaux. Elle repose sur un calcul préalable du rapport des concentrations prédites dans l’environnement sur les valeurs seuils de toxicité. Des protocoles destinés à la caractérisation des risques sanitaires ont notamment été publiés par l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses) selon le degré de disponibilité des données nécessaires sur la toxicité et le comportement de la molécule dans les eaux. Si les niveaux de risques pour l’environnement sont progressivement démontrés, l’approche sanitaire nécessite encore de nombreux travaux complémentaires et un accès facilité aux données existantes de métabolisation et de toxicité à faibles doses avec exposition chronique.