John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Enquête alimentaire auprès des usagers des jardins familiaux à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en situation de sols pollués Volume 13, numéro 2, Mars-Avril 2014

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
InVS
Département Coordination des alertes et des régions
Cellule de l’InVS en régions Île-de-France/Champagne-Ardenne
ARS d’Ile de France
35 rue de la gare
75935 Paris cedex 19
France
* Tirés à part
  • Mots-clés : contamination des aliments, enquête alimentaire, pollution environnementale
  • DOI : 10.1684/ers.2014.0685
  • Page(s) : 123-34
  • Année de parution : 2014

Les sols et légumes des jardins familiaux situés à Aubervilliers présentent une pollution modérée en éléments traces métalliques pouvant induire des risques sanitaires selon un « worst case » scenario simulant un taux élevé d’autoconsommation. Une enquête portant sur la production potagère des 12 derniers mois et les pratiques alimentaires des jardiniers a été mise en œuvre pour estimer le taux d’autoconsommation de produits du potager parmi les usagers des jardins familiaux, rechercher les facteurs favorisant une forte autoconsommation et mieux connaître les pratiques d’autoconsommation en milieu urbain. L’étude réalisée sur 58 jardiniers montre l’importance de la part des produits potagers dans l’alimentation des jardiniers en zone urbaine. En pleine saison de récolte, le taux médian élevé d’autoconsommation (86 %), la proportion importante de jardiniers (57 %) dont le taux d’autoconsommation est de 80 % au moins, ainsi que l’existence de personnes en autarcie totale, évoquent plutôt des comportements rencontrés en zone rurale. Trois facteurs liés à un comportement de forte autoconsommation (taux ≥ 80 %) ont été mis en évidence : l’ancienneté du potager, le temps passé en hiver dans le potager, et le nombre d’espèces cultivées.