John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

De l’évaluation du risque à la gestion de la crise : le cas du syndrome des bâtiments malsains Volume 12, numéro 4, Juillet-Août 2013

Auteurs
Université Paris-Est Centre scientifique et technique du bâtiment Département économie et sciences humaines 10, allée Louis Lumière 94300 Vincennes France, Conseils et études France, Université Paris-Est Centre scientifique et technique du bâtiment Division santé France, Université de Provence (ED 356) Laboratoire de psychologie sociale France, Université de Provence (EA 849) Laboratoire de psychologie sociale Aix-Marseille Université/Unîmes France
  • Mots-clés : évaluation du risque, gestion des risques, incertitude, psychologie, santé environnementale, sociologie, syndrome du bâtiment malsain
  • DOI : 10.1684/ers.2013.0632
  • Page(s) : 325-9
  • Année de parution : 2013

Le syndrome des bâtiments malsains (SBM) est une affection collective qui se traduit par des symptômes aspécifiques. Son étiologie est indéterminée et cette incertitude peut être source de stress. La complexité de ces crises demeurées inexpliquées depuis plusieurs décennies nous a conduits à proposer des hypothèses de recherche relatives à la qualité environnementale, à la représentation de l’environnement, à la dynamique sociale, au processus de communication et à la gestion de l’incertitude. Nous prenons appui sur un cas d’étude pour exposer une méthode multicritères qui repose sur des investigations psychosocio-environnementales, techniques et sensorielles. Les résultats attestent de la pertinence d’une approche interdisciplinaire dans l’explication de l’émergence et de l’évolution des SBM.