JLE

Epilepsies

MENU

Les fonctions exécutives et attentionnelles à l’épreuve du collège Volume 21, numéro 2, avril-mai-juin 2009

Auteurs
Centre de Toul’Ar C’oat, 29150 Chateaulin, France

Des études cliniques et les données en imagerie ont mis en évidence que les fonctions exécutives et/ou attentionnelles seraient localisées dans les régions frontales ou préfrontales ou impliqueraient des réseaux plus vastes comportant ces structures. Les lobes frontaux ont une maturation tardive. Les fonctions attentionnelles et exécutives se renforcent ou se mettent en place à l’adolescence. Les capacités à programmer dans le temps, à mettre en œuvre de façon continue une activité non routinière et à s’adapter à la nouveauté font partie des fonctions attentionnelles et exécutives. Ainsi, de nouvelles exigences apparaissent lors de l’entrée au collège. Certaines étapes de cette scolarité (comme le passage en classe de seconde) et les relations aux autres sont des enjeux importants pour lesquels un jeune souffrant d’épilepsie pourra être en difficulté. L’épilepsie, quel que soit le syndrome, est une cause possible de troubles de l’attention et des fonctions exécutives. Les déficits ne sont pas toujours repérables d’emblée. Ils doivent être recherchés en cas de difficultés d’apprentissage en particulier au collège afin d’adapter les aides et de diminuer le risque important d’échec.