JLE

Dermato Mag

MENU

L’ADRV (Association des Dermatologues de la Région Viennoise) Volume 7, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2019

Illustrations



Nom de l’association :ADRV (Association des Dermatologues de la Région Viennoise)
Adresse :Chez Dr Odile SilvestreRésidence l’Eden, 8 rue Trémeau, 38200 Vienne
Numéro de l’association :34
Présidente :Dr Anne Lucas-Moullec14 rue Charles Marchisio, 38550 Le Péage de RoussillonTél. : 04 74 29 49 53 - Fax : 04 74 29 68 44drlucasmoullec@orange.fr
Trésorière :Dr Christine DissardLes Tourmalines, 9 allée Jean Moulin, 38550 Le Péage de RoussillonTél. : 04 74 86 15 24 - Fax : 04 74 11 14 00christinedissard@wanadoo.fr
Secrétaire :Dr Dominique Segault1 allée des Lilas, 69960 CorbasTél : 04 72 51 14 43 - Fax : 04 72 90 93 65dsegault@free.fr

Quelle est l’histoire de votre association ?

Créée il y a presque 30 ans, notre association, située dans une zone semi-rurale, nous a permis de réunir, au fil du temps, des dermatologues d’activités diverses, libéraux et hospitaliers, et de nous enrichir au contact les uns des autres.

En outre, nous sommes sans doute une des plus petites associations de la Fédération.

Nous étions douze à la création, et malgré le départ de six d’entre nous, nous sommes actuellement neuf, grâce à l’arrivée de jeunes hospitalières dont une actuellement en résidence, venant d’Algérie.

Combien faites-vous de réunions par an, quel jour, à quelle heure ?

La région Rhône-Alpes étant réputée pour sa gastronomie et ses vins, nous avons la chance de nous réunir dans un cadre prestigieux et étoilé : « La Pyramide » à Vienne, le lundi soir à 19 h 30, quatre fois par an.

Il nous arrive de participer également aux réunions de nos voisins Valentinois quand ils nous invitent.

Comment choisissez-vous vos orateurs, et les thèmes ?

Au cours de l’Assemblée Générale, nous décidons des dates et thèmes à traiter, en fonction de nos souhaits et des orateurs que nous avons rencontrés.

Nous intercalons également des réunions de cas cliniques et des réunions de pairs.

Pouvez-vous nous dire quels sont les derniers thèmes que vous avez traités et quels sont vos projets pour cette année ?

Le dernier thème traité était sur les dermatoses inflammatoires chroniques, et a permis une mise à jour des dernières thérapeutiques et protocoles.

Notre prochaine réunion le 21 janvier sera une présentation de nos cas cliniques, et le 11 mars, une évaluation de nos expériences dans le domaine de la PDT.

Combien êtes-vous de membres dans le bureau et comment le renouvelez-vous ?

Le Bureau est composé de trois membres (présidente, trésorière, secrétaire).

Le renouvellement est effectué par vote tous les ans lors de l’Assemblée Générale, il n’y a malheureusement pas beaucoup de mouvement… nous ne désespérons pas !

Avez-vous déjà participé aux travaux de groupe de la Fédération ?

Non, mais nous avons présenté des posters en particulier sur les premières utilisations du Roaccutane, et quelques cas cliniques.

Avez-vous fait des spectacles lors des congrès de la Fédération ?

Oui, à notre grande joie.

À Deauville, Lille, Toulouse, Tours, Bordeaux, ainsi qu’à Lyon, où nous avions secondé nos voisins Lyonnais dans l’organisation du précédent Congrès dans cette ville.

Avez-vous des activités extra-dermatologiques dans votre association ?

Pas de façon officielle mais…

Nous avons un souvenir exceptionnel de nos 20 ans, fêtés par une escapade chez BRAZ à Laguiole.

Bien que petite, notre association a organisé deux congrès régionaux :

  • « La peau de Vin » qui se déroulait au Musée de Saint-Romain-en-Gal, remarquable par sa collection de mosaïques.
  • « La Dermatologie fait son Cinéma », journée au cours de laquelle le repas a été servi sur une péniche avec navigation sur le Rhône.

Ces deux manifestations ont été pour nous l’occasion de mieux nous connaître et de nous apprécier, en dehors de la dermatologie.

Comment votre association dépense-t-elle ses excédents budgétaires, si elle en a…

Nous avons une petite réserve, pour les réunions sans « soutien » financier.

Nous finançons les abonnements à Dermato Mag… et nous fêterons peut-être nos 30 ans !

Quels sont vos critiques, vos vœux, vos suggestions à l’égard de la Fédération, de son évolution dans le monde de la dermatologie ?

La Fédération nous a beaucoup apporté, et nous apporte beaucoup.

Sans les associations, elle n’existerait pas. Mais sans elle, nous n’existerions peut-être pas.

En tout cas, nous n’aurions pas pu acquérir une formation continue de qualité, avec autant de convivialité et d’entraide.

Merci, et continuez dans cette voie.

Dermato Mag : critiques, vœux, suggestions ?

L’association est très divisée, sur l’intérêt et le contenu de Dermato Mag.

Nous reconnaissons l’énorme travail que représente la réalisation de cette revue mais, pour certains, elle ne correspond pas à leurs attentes très scientifiques, pour d’autres, elle se rapproche trop d’une revue classique tout en étant coûteuse… Enfin, quelques-uns regrettent le Fédégramme qui avait plus le caractère d’un journal d’information du dermatologue !...

Nous n’avons sans doute pas encore intégré qu’il s’agit de « notre » revue, et qu’elle est ce que nous voulons bien en faire.

Merci à tous pour ce que vous faites.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International