John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Le rôle des registres de cancers dans la surveillance, la recherche épidémiologique et la prévention de la maladie Volume 90, numéro 10, Octobre 2003

Auteurs
Registre bourguignon des cancers digestifs, Faculté de Médecine, BP 87900, 21079 Dijon Cedex
  • Mots-clés : registre, surveillance, épidémiologie, prévention
  • Page(s) : 865-71
  • Année de parution : 2003

Le but des registres est d‘obtenir des informations sur tous les nouveaux cas de cancers apparaissant dans une région bien définie. Ils représentent une source de données d‘une grande qualité scientifique. Ils ont le double objectif de décrire et de surveiller le risque de cancer et de conduire des recherches à partir de l‘analyse des données recueillies ou d‘enquêtes ponctuelles. Dans le domaine de l‘épidémiologie descriptive, ils permettent d‘estimer l‘incidence nationale à partir des données de mortalité et des données d‘incidence disponibles, de prévoir les tendances chronologiques, d‘estimer la prévalence ou d‘analyser la distribution géographique des cancers. Il est important de pouvoir disposer d‘informations représentatives des pratiques de soins réellement en usage, les séries provenant de centres spécialisés ayant un recrutement entaché de biais de sélection. Les études de survie issues des registres permettent d‘évaluer comment les progrès thérapeutiques obtenus en recherche clinique se traduisent par une amélioration de la probabilité de survie des patients d‘une population non sélectionnée. Dans le domaine de l‘épidémiologie analytique, l‘information est mesurée au niveau individuel dans le but d‘identifier le rôle des facteurs de risque. Ces études ne nécessitent pas l‘existence d‘un registre de cancers mais ce dernier facilite leur développement, du fait du réseau de correspondants permettant l‘identification rapide des cas, et évite de nombreux biais. Les registres représentent aussi la structure idéale pour évaluer un dépistage organisé. ▴