John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Irradiation en conditions stéréotaxiques des métastases cérébrales chez les patients âgés Volume 90, numéro 10, Octobre 2003

Auteurs
Service des tumeurs, Service de neurochirurgie, Service de neuroradiologie, Service de neurologie, Groupe Pitié‐Salpêtrière, AP‐HP, 47‐83, bd de l‘hôpital, 75651 Paris Cedex 13 Service de gériatrie, hôpital des Abondances, rue des Abondances, 92200 Boulogne‐Billancourt
  • Mots-clés : radiothérapie en conditions stéréotaxiques, radiochirurgie, âge, métastases cérébrales
  • Page(s) : 896-904
  • Année de parution : 2003

Objectifs. Analyse des résultats de l‘irradiation en conditions stéréotaxiques (RCS) chez des patients de plus de 70 ans atteints de métastases de l‘encéphale. Patients et méthodes. De janvier 1994 à janvier 2002, 53 patients, 26 femmes et 27 hommes, d‘âge médian de 73 ans (70‐86) ont eu une RCS pour 105 métastases cérébrales. L‘intervalle libre médian entre le diagnostic de la maladie initiale et celui des métastases cérébrales était de 18 mois (0‐216). Les métastases cérébrales ont été diagnostiquées à la suite de l‘apparition de signes cliniques chez 34 patients (64,1 %). Les patients ont été traités pour 1 à 6 métastases. Vingt‐neuf patients (54,7 %) ont été irradiés pour une seule métastase. Le diamètre médian des métastases était de 24 mm (5‐74,9) et le volume médian de 2,1 cc (0,02‐71,3). Quatre‐vingt‐trois métastases étaient sus‐tentorielles (79 %) et 22 sous‐tentorielles (21 %). Quarante‐cinq patients (85 %) ont eu une seule procédure de RCS et 8 patients ont eu seconde procédure pour une ou plusieurs nouvelles métastases. Parmi les premiers, 7 ont eu une RCS pour une récidive après une irradiation de l‘encéphale en totalité. De plus, 3 patients ont eu une irradiation encéphalique en totalité dans le même temps que la RCS et 3 ont eu une irradiation encéphalique en totalité 6, 10 et 26 mois après la RCS pour une récidive cérébrale. Résultats. La durée médiane de surveillance était de 8 mois (1‐33). Les doses médianes minimales et maximales délivrées aux métastases étaient respectivement de 16,42 (6,5‐20,5) et 20,36 Gy (13,2‐41,9). La durée médiane de survie globale était de 9 mois. Les taux de survie à 3, 6, 12 et 18 mois étaient respectivement de 85,6 ± 5 %, 65,2 ± 7,1 %, 35,5 ± 7,8 % et 26,6 ± 8 %. En analyse monofactorielle, l‘existence ou non d‘une dissémination métastatique extracérébrale ainsi que la classification associant l‘indice de Karnofsky et le statut de la maladie extracrânienne étaient des facteurs pronostiques de la survie globale, respectivement p ∓ 0,043 et p ∓ 0,016. En analyse multifactorielle, le stade de la classification était un facteur pronostique indépendant (p ∓ 0,019, RR ∓ 0,89, intervalle de confiance 95 % ∓ [0,017‐0,47]). La durée médiane de survie sans rechute cérébrale était de 12 mois. Les taux de survie sans rechute cérébrale à 3, 6, 12 et 18 mois étaient respectivement de 81,5 ± 6,4 %, 68,7 ± 8 %, 47,2 ± 9,9 % et 35,4 ± 12,6 %. Aucun facteur pronostique de la survie sans récidive cérébrale ne s‘est révélé statistiquement significatif. Le taux de contrôle brut était de 97 %. Les taux de contrôle local à 6 et 12 mois étaient respectivement de 98,6 ± 1,4 % et 88,5 ± 7,6 %. Sur les 34 patients qui souffraient de signes cliniques avant l‘irradiation, 1 a vu son état neurologique s‘aggraver, 9 (26,5 %) ont eu une réponse complète, 13 une réponse partielle (38,2 %) et 5 une stabilisation (14,7 %), 6 n‘étant pas évaluables. Quatre patients ont souffert de complication, dont 3 de radionécrose (2 de grade 2 et 1 de grade 3) et 1 de crise convulsive secondaire au saignement de la métastase traitée. Conclusion. La radiothérapie en conditions stéréotaxiques chez les patients de plus de 70 ans s‘est avérée efficace, sans complication majeure. L‘âge des patients n‘est pas une raison pour ne pas proposer une irradiation en conditions stéréotaxiques. ▴ 1