John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Intérêt clinique de l’ACE pour la détection des métastases des cancers du sein nouvellement diagnostiqués : comparaison au CA 15-3 Volume 75, numéro 4, Juillet-Août 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Département de biologie et pathologie des tumeurs, Centre Georges François Leclerc, Dijon, France
2 Service de médecine nucléaire, Centre Georges François Leclerc, Dijon, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : ACE, CA 15-3, cancer du sein, bilan d’extension, imagerie, faux positif
  • DOI : 10.1684/abc.2017.1258
  • Page(s) : 431-41
  • Année de parution : 2017

Le but de ce travail est d’évaluer la valeur prédictive du dosage d’ACE initial sur la présence de métastase à distance (MAD) des cancers du sein nouvellement diagnostiqués. Cette étude rétrospective porte sur une population de 929 patientes porteuses d’un cancer du sein localement avancé (n = 521) ou métastatique (n = 408) diagnostiqué au centre Georges François Leclerc de 1998 à 2014. Ces patientes ont eu avant tout traitement un dosage d’ACE, de CA 15-3 et un bilan d’extension par imagerie. Les concentrations initiales d’ACE sont corrélées aux facteurs pronostiques classiques. La valeur seuil d’ACE a été déterminée puis validée sur 2 sous-populations indépendantes définies par tirage au sort. L’aire sous la courbe (ASC) ROC est de 0,82 (p < 0,0001). Au seuil de 6,7 μg/L l’ACE initial a une valeur prédictive sur la présence de MAD indépendante du CA 15-3 et des facteurs pronostiques classiques. La combinaison de l’ACE et du CA 15-3 augmente significativement la valeur prédictive du CA 15-3 sur l’ensemble de la population (gain moyen de sensibilité de 9 %) et dans le groupe des tumeurs exprimant les récepteurs hormonaux. Le taux de faux négatifs d’ACE est de 52 % et dépend du nombre et de la nature des sites métastatiques. Parmi les 28 faux positifs apparents (MAD- & ACE > 6,7 μg/L) 15 patientes vont développer des MAD et 2 un nouveau cancer. Treize patientes vont mourir de leur cancer. En conclusion, ces données confirment la valeur prédictive indépendante de l’ACE initial sur la présence de MAD et sa complémentarité avec le CA 15-3 lors du bilan d’extension par imagerie.