John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Prise en charge de la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs à la phase aiguë : retour d’expérience Volume 29, numéro 6, Novembre-Décembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
Auteur
1 Hôpital Saint-Éloi, Médecine vasculaire, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France
2 Centre MEDIPOLE, 1139, chemin du Lavarin, 84000 Avignon, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : maladie thromboembolique veineuse, héparine de bas poids moléculaires, vraie vie
  • DOI : 10.1684/stv.2017.0998
  • Page(s) : 235-8
  • Année de parution : 2017

La prise en charge thérapeutique d’une thrombose veineuse des membres inférieurs est un temps important dans la gestion de cette affection potentiellement grave. L’anticoagulation en est la base ; les recommandations sont assez précises sur cette question. Cependant, leur suivi n’est pas souvent la règle. Les enquêtes ainsi que les registres tous issus de la vraie vie montrent un certain éloignement des recommandations avec un recours assez fréquent aux héparines de bas poids moléculaire comme traitement initiateur avant de choisir entre anticoagulant oral direct ou antivitamines K. Le but de cet article est d’essayer de comprendre cette attitude.