John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Pour une prise en charge du lymphœdème du membre supérieur secondaire au traitement du cancer du sein Volume 14, numéro 9-10, Double 9 /10, Novembre - Décembre 2002

Auteurs
service de médecine vasculaire et service de médecine interne, hôpital Saint-Joseph, 185, rue Raymond-Losserand, 74674 Paris cedex 14.
  • Mots-clés : lymphœdème, cancer du sein, physiothérapie, qualité de vie.
  • Page(s) : 586-93
  • Année de parution : 2002

Avec 36 000 nouveaux cas de cancer du sein en France, le lymphœdème du membre supérieur secondaire au traitement par chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie qui concerne plus d'une femme sur deux est un problème de santé publique (figures 1 et 2). Curieusement, le « gros bras » après cancer du sein est généralement considéré par les médecins spécialistes ou généralistes comme le prix à payer pour un traitement efficace de la tumeur. La chronicité de cette pathologie et l'absence d'innovation thérapeutique spectaculaire n'ont guère encouragé les soignants à s'investir dans cette maladie dont le retentissement est pourtant majeur en termes de qualité de vie. Une information appropriée des patientes et des médecins ainsi qu'une physiothérapie intensive précoce et agressive devraient permettre d'optimiser la prise en charge de cette pathologie.