JLE

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

Maladie de Whipple et neuropathie à bloc de conduction : à propos d’un cas Volume 32, numéro 1-2, Janvier-Avril 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2
Auteurs
1 Service de médecine interne et polyvalente, hôpital Nord Franche-Comté, Trévenans, France.
2 Service de neurologie, hôpital Nord Franche-Comté, Trévenans, France.
* Tirés à part : S. Thiebot

La maladie de Whipple est une maladie infectieuse rare, dont la présentation classique est l’association de polyarthralgies, de diarrhées et d’un amaigrissement, mais qui peut se manifester de façon très variée. Son incidence est de 0,5 à 1 cas pour 1 million. En l’absence de diagnostic et de traitement, elle peut être mortelle. La neuropathie motrice multifocale à bloc de conduction est une atteinte neurologique motrice pure, chronique, d’origine dysimmunitaire, dont la prévalence est estimée entre 1 et 2 cas pour 100 000, et répondant habituellement à un traitement par immunoglobulines intraveineuses. Nous décrivons le cas d’un homme chez qui le diagnostic de ces deux pathologies a été fait de façon concomitante, et dont l’évolution favorable sous antibiothérapie fait poser la question d’un lien entre les deux.