JLE

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

L’oxygénothérapie dans la prise en charge du syndrome de détresse respiratoire aiguë secondaire à la Covid-19 Etude prospective, descriptive et analytique, sur 265 cas Volume 31, numéro 5-6, Septembre-Décembre 2022

Auteurs
Service de réanimation A1, CHU Hassan II de Fès, Fès, Maroc
* Tirés à part : O. Marroun

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) lié à la Covid-19 revêt des aspects particuliers, qui mettent en défaut le protocole de prise en charge établi pour le SDRA classique. Devant les chiffres élevés de la mortalité associée à l’intubation et à la ventilation mécanique, les limites auxquelles fait face le corps médical en matière de ressources humaines et matérielles, nous mettons en question l’oxygénothérapie et les supports ventilatoires non invasifs dans la prise en charge du SDRA liée à la Covid-19. Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude prospective, descriptive et analytique, concernant des patients adultes, non vaccinés, admis en réanimation A1 du CHU Hassan II de Fès pour prise en charge d’un SDRA hypoxémique liée au coronavirus Sars-Cov-2, avec des lésions scanographiques évocatrices, sur une période de 165 jours, étalée du 20 juillet 2020 au fin décembre 2020. Résultats : 265 patients ont été retenus, d’âge moyen 63,8 ans avec prédominance masculine, dont 73 % présentaient au moins une comorbidité. Le tableau clinique regroupe une désaturation à 65 % en médiane avec une polypnée à 35 cpm associées à un syndrome grippal fébrile, un Q-SOFA (pour quick-sepsis-related organ failure assessment) à 2 en moyenne. Le diagnostic biologique était confirmé par un test PCR chez 79 % des patients, avec une étendue d’atteinte parenchymateuse > 75 % chez 51 % des patients inclus. Les moyens d’oxygénation instaurés étaient : l’oxygénothérapie standard par masque haute concentration en premier lieu, traitement ventilatoire conventionnel ou invasif en dernier lieu si détresse vitale réfractaire, avec mise en valeur des moyens non invasifs : l’oxygénothérapie haut débit et la ventilation non invasive, avec une bonne évolution pour 147 patients. Interprétation : l’objectif de cette étude est d’analyser l’apport de l’oxygénothérapie nasale à haut débit et de la ventilation non invasive dans l’amélioration de l’oxygénation, et la prévention de l’intubation chez les patients atteints de SDRA liée à la Covid-19.