JLE

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

Gestion des risques et intérêt de la matériovigilance en milieu hospitalier Volume 31, numéro 5-6, Septembre-Décembre 2022

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
Faculté de médecine et de pharmacie, université Mohammed V, Hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
* Tirés à part : Wafaa Enneffah

Introduction : notre pratique hospitalière quotidienne a permis de relever plusieurs anomalies affectant la qualité des dispositifs médicaux (DM). De nos jours, partout dans le monde, de nombreux DM, initialement considérés comme sans risque ou à faible risque, se sont avérés dangereux pour la santé humaine, comme en témoigne le dernier scandale des implants PIP. Dans cette étude, nous analysons les causes de défaillance affectant le circuit des DM depuis leur conception jusqu’à leur utilisation, puis nous proposons une matrice de mesures et de recommandations pour contrôler leur qualité. Matériel et méthode : nous avons analysé, sur une période de trois années consécutives, la qualité des DM utilisés à l’hôpital militaire d’instruction Mohammed V de Rabat, à partir d’une fiche de collecte de réclamations relatives aux DM au sein de l’hôpital. Nous avons également analysé le processus de mise sur le marché des DM, leur circuit hospitalier et les principales exigences réglementaires qui les régissent. Résultats : deux réclamations ont été recueillies lors des six premiers mois, puis 28 lors des 24 mois suivants. La plupart des anomalies ont été détectées lors de leur utilisation. L’analyse du circuit de mise sur le marché a montré que les principales étapes dudit circuit présentaient d’éventuelles insuffisances en termes de qualité et de sécurité. Conclusion : cette analyse a permis de constater qu’en plus des difficultés inévitables liées à la nature des DM, des carences et imperfections caractérisent plusieurs étapes de leur circuit pouvant générer une forte probabilité de non-conformité. Ces dernières sont susceptibles de compromettre la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients en l’absence d’une matériovigilance dont l’efficacité est tributaire du degré de sensibilisation des acteurs concernés par rapport à la culture de notification des incidents et risques d’incidents constatés en pratique quotidienne.