John Libbey Eurotext

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

Comment j’explore un hoquet Volume 30, numéro 1, Janvier-Février 2021

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
Service d’hépato-gastro-entérologie CHU Hassan II Fès
Faculté de médecine et de pharmacie, université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès, Maroc
* Tirés à part

Le hoquet n’est pas une simple contraction du diaphragme, mais un acte moteur complexe. La plupart des épisodes de hoquet sont spontanément résolutifs, disparaissant au bout de quelques minutes. Toutefois, quand il dépasse 48 h et ainsi devient invalidant, le hoquet mérite d’être exploré, car il peut être révélateur d’une maladie ou d’une complication pathologique sous-jacente. Compte tenu de la fréquence des étiologies œsophagiennes, il convient de les explorer en premier lieu, puis, le cas échénant, de rechercher les autres étiologies : métaboliques, thoraciques, abdominales, neurologiques ou psychiques. Le traitement du hoquet reste en premier lieu étiologique.