John Libbey Eurotext

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

Arthrite septique à Candida chez un jeune immunocompétent Volume 31, numéro 2, mars-avril 2022

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2
Auteurs
Hôpital militaire Moulay Ismail, 50000 Meknès, Maroc
* Tirés à part : E. Boudhar

L’arthrite infectieuse est une infection d’une ou plusieurs articulations pouvant être causée par une bactérie, un virus, un champignon ou un parasite. Parmi les causes d’arthrite septique, l’arthrite fongique est peu fréquente, elle est le plus souvent causée par l’espèce Candida. Il s’agit d’un patient de 40 ans, au 5e mois d’un traitement antituberculeux pour tuberculose ganglionnaire, hospitalisé pour une douleur avec impotence fonctionnelle partielle du coude droit évoluant depuis un mois. L’examen clinique objective un flessum, tuméfaction douloureuse des parties molles de l’avant-bras, avec des adénopathies cervicales infracentimétriques. Le scanner du bras droit sans injection du produit de contraste a objectivé une lésion lytique du condyle huméral interne avec collection des parties molles en faveur d’une ostéoarthrite. Devant ce tableau clinique et les antécédents pathologiques du patient, une origine tuberculeuse de l’arthrite avec rechute, ou une résistance au traitement antituberculeux, a été évoquée mais le bilan biologique et morphologique n’était pas en faveur. Une biopsie chirurgicale du coude droit avec prélèvement bactériologique a été faite. L’étude d’anatomie pathologique a objectivé une réaction granulomateuse épithélioïde et giganto-cellulaire sans nécrose caséeuse. L’analyse cytobactériologique avec culture a permis de mettre en évidence un Candida spp. La culture sur milieu Lowenstein-Jensen était stérile après 40 jours d’incubation à 37 degrés. Le reste du bilan biologique, essentiellement les sérologies HIV, hépatite C et B étaient négatives. La recherche du Mycobacterium tuberculosis par PCR en temps réel était négative. Le patient a été mis sous fluconazole 400 mg par 7 jours en deux prises, avec rééducation fonctionnelle pendant 12 semaines et suivi régulier de la fonction hépatique et rénale. L’évolution clinique du patient était parfaite avec récupération de la quasi-totalité de la fonction de son coude. L’arthrite à Candida spp est une entité clinique rare, la localisation du coude est encore plus rare. L’évolution sans traitement se fait vers la destruction structurale. La prise en charge thérapeutique est mal codifiée et les données les plus nombreuses concernent l’emploi du fluconazole ou de l’amphotéricine B et de ses dérivés. Ce cas est très important à plusieurs niveaux. D’une part, les arthrites dues à Candida sont peu fréquentes, et celles dues à Candida spp sont rares, et d’autre part la localisation du coude comme site d’arthrite fongique est très rare. Le traitement des arthrites à Candida fait appel soit au fluconazole, soit à l’amphotéricine B et ses dérivés. Ce cas clinique peut illustrer la bonne évolution sous fluconazole sans effets secondaires notables.