John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Typologie et structure des parcs agroforestiers dans la préfecture de Doufelgou (Togo) Volume 16, numéro 3, juillet-août-septembre 2005

Auteurs
Laboratoire de botanique et écologie végétale, Faculté des sciences, Université de Lomé, BP 1515, Lomé, Togo, Laboratoire d’écologie appliquée, Faculté des sciences agronomiques, Université d’Abomey-Calavi, BP 526, Cotonou, Bénin
  • Mots-clés : Afrique, Togo, Foresterie
  • Page(s) : 209-16
  • Année de parution : 2005

En fonction de la composition floristique et des espèces dominantes, cinq types de parcs agroforestiers ont été décrits dans la préfecture de Doufelgou (Togo) : les parcs monospécifiques (parcs à Parkia biglobosa Jacq. Benth et parcs à Elaeis guineensis Jacq.), les parcs mixtes (parcs mixtes à P. biglobosa et Vitellaria paradoxa C.F. Gaertner, à P. biglobosa et Adansonia digitata L. et les parcs mixtes composites. Ces parcs sont le résultat d’un façonnage des paysages agraires par préservation et entretien des espèces utiles. La distribution des individus par classe de diamètre et de hauteur montre trois types de structure démographique : une structure en « L » (parc à P. biglobosa et parc mixte composite) ; une structure en cloche (parcs mixtes à P. biglobosa et Vitellaria paradoxa et ceux à E. guineensis) ; et une structure erratique. La densité moyenne dans les parcs est de 78 arbres/ha avec une différence significative entre les indices de diversité calculés dans les différents parcs, différences qui révèlent l’influence des facteurs écologiques sur les peuplements et le niveau de sélectivité des espèces qui diffèrent d’une communauté villageoise à l’autre.