John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Synthèse de quelques résultats sur la régénération naturelle du cèdre de l’Atlas au Moyen Atlas (Maroc) Volume 11, numéro 2, Juin 2000

Auteurs
  • Page(s) : 79-84
  • Année de parution : 2000

Au Maroc, la régénération naturelle du cèdre de l’Atlas est liée à certains descripteurs, notamment les descripteurs topoclimatique et édaphique ainsi que ceux liés à la structure de la végétation et les descripteurs sylvicoles. L’impact humain reste sans conteste, dans tous les milieux, l’élément majeur de la régression du cèdre. La régénération est meilleure dans les milieux où les conditions stationnelles sont bonnes : climat favorable, recouvrement arboré moyen, sols profonds de type brun rouge, légèrement acides, de texture légère, et riches en sodium et magnésium. La régénération est moyenne sur des sols sensiblement acides présentant des teneurs assez faibles en sodium et magnésium. Le cortège floristique inventorié y atteste encore d’une bonne ambiance écologique. Les milieux défavorables pour la régénération naturelle du cèdre se développent sur des sols calcimagnésiques et des substrats carbonatés avec des teneurs faibles en sodium et en magnésium. Dans ces milieux, le climat est de type continental et le cortège floristique est pauvre en espèces sylvatiques.